top of page

Panne chez Rogers : demande d’action collective et enquête du CRTC


Rogers action collective
Immeuble avec enseigne Rogers

Par Le Droit en Bref | 13 juillet 2022 -


Me Joey Zukran du cabinet LPC Avocat a déposé une demande d’action collective en Cour supérieure lundi dernier contre Rogers, le tout en lien avec la panne nationale survenue le 8 juillet dernier.

La demande réclame 400$ pour chaque client touché par la panne du réseau. Le pool de demandeurs couvrirait les clients de Rogers ainsi que ceux des entreprises qui utilisent les tours cellulaires de Rogers (Fido et Chatr par exemple). Celle-ci vise à indemniser les clients qui n'ont pas pu effectuer de transactions de débit ou de virements électroniques en raison de la panne du réseau de paiement d'Interac.

Le montant de 400$ se réparti comme suit: 200$ par membre pour défaut de service et 200$ pour le marketing de Rogers qui aurait induit les gens en erreur en prétendant avoir le réseau le plus «fiable» au Canada.



Enquête du CRTC

Il semble de l’interruption de service fera également l’objet d’une enquête du CRTC. En effet, l’organisme de surveillance des télécommunications au Canada a ordonné à Rogers de fournir une explication détaillée au sujet de la panne de service.

De plus, selon ce qu’a rapporté La Presse, le ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne aurait discuté au téléphone pendant environ une heure avec le patron de Rogers Communications.


«J’ai exprimé la frustration de plus de 12 millions de Canadiens qui ont été affectés, de plusieurs centaines de milliers de petites et moyennes entreprises qui ont été dépourvues de systèmes de paiement électronique, celle de services d’urgence comme 911, qui n’ont pas pu fonctionner pendant cette période », relate le ministre François-Philippe Champagne via La Presse.

Comments


bottom of page