top of page

Le projet de loi 96 fait déjà fuir les entreprises


Accessoires pour cellulaires Otterbox

Par Le Droit en Bref | 30 septembre 2022 -


En raison des exigences linguistiques controversées qu’amènent le projet de loi 96, l’entreprise américaine d'accessoires pour téléphones cellulaires, OtterBox, suspend ses livraisons au Québec.


Bien que l’entreprise affirme que la suspension des livraisons soit temporaire, elle affirme que c'est le projet de loi 96 qui en ait la raison.


«Nous avons temporairement suspendu les expéditions vers le Québec, Canada, en raison du projet de loi 96, qui exige un support en français sur tous les points de contact des ventes et du marketing», indique un communiqué publié sur le site de l'entreprise.

«Nous travaillons fort pour mettre en place des solutions qui nous permettraient de reprendre la livraison directement aux consommateurs du Québec. En attendant, nous recommandons aux consommateurs de trouver les produits OtterBox chez les détaillants basés au Québec», a expliqué Kristen Tatti, la porte-parole de l’entreprise au Journal de Montréal.

Ces obligations pourraient inciter d'autres entreprises à réévaluer le risque de faire des affaires au Québec.

À propos du projet de Loi 96

La loi 96 vise à moderniser la Charte de la langue française (la loi 101). Avec cette nouvelle loi, le gouvernement du Québec veut renforcer la protection du français, et certaines dispositions concernent le service en français dans les commerces.


Comments


bottom of page