top of page

Une demande d’action collective déposée contre Hyundai



Par Le Droit en Bref | 13 décembre 2022 -


Le constructeur automobile Hyundai Canada est actuellement visé par une demande de recours collectif pour des problèmes de peinture.


La demande d’action collective a été déposée auprès du juge Donald Bisson de la Cour supérieure du Québec en novembre dernier. Le demandeur, M. Shanks est représenté par Me Éric De Louya et Me Tom Markakis du cabinet De Louya Markakis ainsi que par Me Benoit Gamache du cabinet BG Avocats.


La demande d’action collective origine d’un consommateur ayant fait l’acquisition d’un véhicule Hyundai Kona.


Environ un mois après la prise de possession de son véhicule, M. Shanks, le demandeur, a constaté certains défauts de peinture dans le haut du cadre de la portière.



Inquiet quant à l’apparition prématurée de corrosion, il s’est adressé à son concessionnaire ainsi qu’à Hyundai Canada. Lors d’un échange, Hyundai Canada aurait admis le problème, mais nie sa responsabilité, insistant sur le fait que le problème origine de la chaîne de montage des Kona électriques.


Cette demande vise à inclure «Toutes les personnes physiques et morales ayant acheté ou loué à long terme un véhicule automobile de marque Hyundai Kona électrique dont une ou plusieurs parties de la carrosserie comportent des couches de peinture de finition absentes ou insuffisantes.»


Selon les statistiques relevées par la SAAQ, 3 920 Hyundai Kona électrique ont été immatriculés au Québec en 2021 seulement et 9066 entre le 1er janvier 2019 et le 30 juin 2022.


Par l’entremise des avocats qui ont pris l’affaire, la demandé réclame, pour chaque propriétaire, une somme d’argent correspondant au montant des travaux requis pour réparer les dommages ainsi qu’un montant de 500 $ à titre de dommages punitifs pour manquement à l’obligation d’information.

Yorumlar


bottom of page