top of page

Appui de taille contre le bilinguisme des juges à la cour du Québec


Juge Cour du Québec

Par Le Journal de Québec | 23 février 2022 -


Le ministre Simon Jolin-Barrette a reçu des appuis de taille dans la lutte qui l’oppose à la juge en chef de la Cour du Québec concernant l'obligation de bilinguisme pour les juges.


En acceptant que la Cour du Québec exige la maîtrise de l’anglais pour la sélection d’un(e) candidat(e) pour un poste de juge, celle-ci ne fait que porter ombrage au visage français du Québec.


Un groupe de 25 ex-élus et de membres de la société civile ont signé une lettre ouverte pour exiger que les députés à Québec fassent le nécessaire pour défendre la langue française.

Les signataires demandent que les députés prennent «tous les moyens nécessaires pour défendre, dans toutes les sphères de la société, notre seule langue officielle et commune, le français».

Parmi les gens qui ont signé la lettre, on compte l’ex-chef du Bloc Québécois Gilles Duceppe, l’ex-ministre de la Culture et des Communications Louise Beaudoin, l’ancien président de la CSN Gérald Larose et Guy Rocher qui a participé à l’élaboration de la loi 101.


Au début du mois de février, le ministre Jolin-Barrette avait essuyé une opposition quand la Cour supérieure avait jugé «illégale» sa démarche pour interdire le bilinguisme quasi systématique des juges de la Cour du Québec.


Commentaires


bottom of page